Vous êtes ici

« Climats à hauts risques » AMRAE 2016

Générales
print printmail
Partager cet article :

 

« Climats à hauts risques » AMRAE 2016

 

Que retenir du congrès annuel des Risks Managers ? 

Quels enseignements pour les gestionnaires d’entreprises agricoles et professionnels de l’agroalimentaire qui connaissent ces problématiques depuis de longues années ?

 

 

« Climats à hauts risques » tel fût le thème des Rencontres de l’Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise (Amrae), qui se sont tenues à Lille du 3 au 5 février 2016, et qui a réuni plus de 2500 professionnels de la gestion des risques dans l’entreprise.  Les grands assureurs agricoles, tels que Groupama, Pacifica et Aviva, y étaient représentés.

 

La 24e édition de ces Rencontres a démarré par une introduction de la Présidente de l’AMRAE, Brigitte Bouquot (Thales), qui a rappelé les terribles événements de 2015 (terrorisme, migrations politique et climatique, El Nino très marqué, records de chaleur, recrudescence d’événements naturels), qui se transforment en crises systémiques et récurrentes pour l’avenir.

 

Thèmes de réflexion

L’AMRAE pose une question cruciale : n’est-il pas temps de prendre conscience des limites naturelles de la planète et du caractère systémique des risques auxquelles sont confrontés les individus,  les Etats et les entreprises ?  Ces dernières devant constamment s’adapter pour ne pas disparaitre.  Les hommes interagissent de plus en plus avec leur environnement.  Ils sont la cause de son dérèglement, mais peuvent apporter des solutions.

Près de 80 heures de contenus scientifiques et de partages d’expériences entre professionnels (risks managers, courtiers, assureurs, consultants…) sur la gestion des risques et des assurances,  et notamment des ateliers sur les thèmes suivants :

 

-       Comment gérer à long terme les ressources naturelles, leurs valeurs, les risques y afférents ?

-       CAT BOND : Obligations « Catastrophes » ?

-       Anticipation des conséquences des changements climatiques sur un site industriel

-       Les indicateurs clés de gestion de risques

 

Anticiper les risques dans un monde incertain

Jean-Louis Chaussade, Directeur Général de Suez Environnement, a déclaré que le monde devenait de plus en plus imprévisible, et qu’il devenait impossible de se baser sur le passé pour préparer l’avenir.

 

Les assureurs ont été invités à proposer des solutions pragmatiques.  Leur principale difficulté réside dans l’ampleur des risques à couvrir, et des capacités financières disponibles à mettre en place. 

Nous laisserons le mot final au frère Samuel Rouvillois, doyen de philosophie de l'école Saint-Jean, qui était l’un des invités du Congrès.

L’homme d’Eglise a déploré que l’homme devienne peureux et ne sache plus prendre de risques, en citant le grand dissident soviétique, Soljenitsyne, qui disait que le risque, c'est du courage.  Si le frère Samuel Rouvillois regrette que nous vivions dans une société trop sécurisante et axée sur des peurs, il déplore également que l’homme ne sache plus réfléchir sur le sens qu’il veut donner à ce besoin de sécurité. Le religieux a également repris les propos du Pape François sur la défense de l’écologie, en rappelant que les hommes en sont les gardiens.

 

Le frère Samuel Rouvillois souhaiterait enfin encourager les assureurs vers une plus grande mutualisation des risques, pour une société plus solidaire. Or la mutualisation des risques, c’est justement la définition de l’assurance.  Les assureurs, qui sont de plus en plus tentés vers la segmentation des risques, entendront-ils le message ?

 



Liens :
Video : le collectif d’éleveurs L113 sensibilise l’opinion sur les souffrances infligées par le loup
Cadre légal du DUER dans une exploitation agricole
Un accident de tracteur provoque un incendie et prive d'électricité 250 foyers
Lisier agricole : attention danger

Lire les autres sujets

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS