Vous êtes ici

Hubert Védrine : la France peut compter sur son agriculture et sa viticulture pour rebondir

Générales
print printmail
Partager cet article :

H. Védrine incite à l'optimisme lors d'une conférence du Crédit Agricole

 

À l’occasion d’une conférence organisée par Le Crédit Agricole d’Aquitaine le 12 mai 2015 au Palais des Congrès de Bordeaux, Hubert Védrine, ancien Ministre des Affaires Etrangères sous Jospin, et conseiller de plusieurs présidents, à droite comme à gauche,  a voulu nous inciter à l’optimisme, en rappelant que la France dispose d’atouts considérables pour réussir dans la mondialisation

 

 

Avec les produits de luxe, l’aéronautique, le tourisme, la créativité de nos ingénieurs et nos mathématiciens, notre agriculture, notre viticulture et notre gastronomie pour ne citer que quelques exemples, sont reconnus dans le monde entier. Notre pays dispose d’un patrimoine unique qu’il faut conserver et faire fructifier, martèle-t-il.

 

Malgré cela, « Les français sont étrangement pessimistes, et parmi les peuples les plus pessimistes de la planète », nous dit Hubert Védrine.

Les Français doivent accepter de faire les réformes nécessaires, que tous les pays ayant une économie semblable à la nôtre (endettement important, administration trop lourde, marché du travail sclérosé), ont déjà accompli au cours des dix dernières années. La particularité des Français est de se croire uniques au monde, et de ne jamais regarder les recettes qui marchent autour d’eux.  On pourrait citer l’Allemagne, la Grande Bretagne, la Suède, les Pays-Bas, l’Irlande, l’Australie, le Canada et bien d’autres encore, qui ont réussi à remettre leur économie sur de bons rails.  Aucun pays ne peut continuer à vivre à crédit comme le fait la France depuis 40 désormais. Les partis extrêmes proposent des solutions économiques dangereuses et totalement irréalistes, qui seraient déconsidérées en dehors de nos frontières.    « Ce n’est pas si difficile », nous promet-il. « Une question de deux ou trois ans », et les acteurs économiques, réalistes et très dynamiques en France, seront prêts à s’investir pour la reprise, dont Hubert Védrine croit fort à son potentiel.

 

Les Français doivent accepter de faire des réformes structurelles, et dépasser leurs freins psychologiques qui les empêchent de les accomplir.  Les hommes politiques et les leaders syndicaux doivent surpasser leurs clivages et la défense de leurs intérêts particuliers, pour ne penser qu’à l’intérêt général dans un consensus national. A la prochaine élection présidentielle, il votera pour le candidat, à droite ou à gauche, qui saura expliquer et annoncer aux Français cette nécessité, et qui aura le courage, enfin, d’accomplir ces réformes.

 

 

Complément d’information :

Le site d'Hubert Védrine

Nous vous conseillons également son dernier ouvrage : « La France au défi » Fayard 2015

Crédit Agricole d’Aquitaine



Liens :
Un accident de tracteur provoque un incendie et prive d'électricité 250 foyers
Lisier agricole : attention danger
Les Équipements de protection individuelle améliorent-ils le bien-être au travail ?
L’ambroisie, allergène puissant craint des agriculteurs

Lire les autres sujets

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS