Vous êtes ici

Il chute et se retrouve piégé dans un silo à maïs

Générales
print printmail
Partager cet article :

 

Chute dans un silo mais- pays bas Maisica-mercredi 18 novembre 2015

Mercredi 18 novembre, un ouvrier de la société Maïsica à Boucau ( Pays basque) a chuté dans un silo de 30 mètres, alors qu’il nettoyait une cellule.

C’est en fin de journée, vers 17H40, que l’accident à lieu. Trois ouvriers entament la procédure habituelle de nettoyage de silo, consistant à décoller des parois en pente, les grains collés.

Selon l’adjudant-chef de la caserne d’Anglet, Éric Fourcade, « une partie des grains agglomérée aux parois a dégringolé », ce qui expliquerait la chute de l’ouvrier quadragénaire.

 

Retrouver d’avantages d’informations relatives à l’incident de la chute dans le silo sur le site Sud Ouest.

 

Alors qu’il vient de chuter dans le silo à mais, l’ouvrier, toujours conscient, est retenu par les cordage de sécurité, et lutte contre l’effet sable mouvant des grains secs, qui le submerge jusqu’au cou.

 

Outre le risque d’ensevelissement, la matière sèche qui retient l’homme risque d’exploser. Ses collègues essaient, en vain, de le dégager.

Les pompiers prennent alors le relais et sécurisent l’ouvrier tombé à l’aide de cordages et de harnais. Petit à petit, l’homme est dégagé jusqu’au aisselles, avant de pouvoir être totalement extirpé. C’est à 19H30, que l’opération de sauvetage sur le site de Maîsica s’achève.

 

Le sauvetage fut long en raison du matériel de sécurisation, qui ne permet pas l’extraction d’un corps. Les pompiers ont alors deux champs d’actions à gérer : hisser l’homme par les cordages placés sous ses bras et écarter les grains à la main, très rapidement, pour ne pas ensevelir davantage la victime.

Les efforts paient, l’homme est dégagé de la masse de mais, et les hommes du feu parviennent à le faire sortir par la trappe de visite du silo, ou «  trou d’homme », située un peu plus haut que les grains secs.

 

Avant d’être évacué au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne (CHCB), l’homme, très affaibli, est immédiatement pris en charge à sa sortie du silo, comme le précise M.Fourcade : « Un médecin du Samu et une infirmière avaient préparé une perfusion pour éviter la déshydratation, car le maïs dégage énormément de poussière. »

 

Le directeur de Maïsica, présent lors de l’extraction, s’est rendu au CHCB pour s’assurer de l’état de santé de son salarié.

Il précise que le nettoyage du silo a bien été effectué en suivant les procédures.

 

 

Un incident grave s’était déjà produit sur ce site agroalimentaire en janvier 2014. Une explosion avait eu lieu dans la tour de manutention d’un silo à maïs, n’entrainant heureusement que des dommages matériels. 



Liens :
Video : le collectif d’éleveurs L113 sensibilise l’opinion sur les souffrances infligées par le loup
Cadre légal du DUER dans une exploitation agricole
Un accident de tracteur provoque un incendie et prive d'électricité 250 foyers
Lisier agricole : attention danger

Lire les autres sujets

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS