Vous êtes ici

Les pesticides, un trafic en plein « boom » …

Générales
print printmail
Partager cet article :

 

 

La contrefaçon ne touche pas seulement les produits de luxe ou le vin. Venus de Russie et de pays de l’Europe de l’Est, de nombreux contrebandiers se spécialisent dorénavant dans le trafic de produits phytosanitaires qu’ils écoulent sur toute l’Europe via le port de Hambourg. Un business apparemment très lucratif…

 

 

Port de Hambourg, janvier 2010: Quatre tonnes de produits contrefaits répartis dans deux conteneurs différents, étiquetés avec les marques leaders sur ce marché ou voyageant sous forme de barils sont saisis par les autorités. La destination prévue était la Lituanie avant une distribution dans toute l’Europe…

 

Aéroport de Budapest, fin 2009 : Saisie de plusieurs bouteilles en plastique remplies de pesticides frelatés. La quantité présente est assez importante pour satisfaire la consommation de plusieurs départements français…

 

Aucune limite n’existe pour ces contrebandiers, ni la mort potentielle de leur victime en cas d’explosion ou de pollution, ni la dégradation de l’environnement. L’enjeu financier est bien trop alléchant: plus de 4,4 milliards d’euros à l’échelle mondiale, avec une rentabilité souvent plus importante que celle procurée par la vente de stupéfiants…

 

Ces réseaux profitent d’une réglementation complexe, de l’insuffisance des contrôles dans les filières de distribution, et du manque d’information à la disposition des professionnels. En effet, bon nombre de ces produits sont écoulés en France, en Belgique ou en Espagne, avec des agriculteurs qui ont acheté ces produits de bonne foi, et qui ne découvrent souvent la supercherie qu'au vu des dégâts causés à leurs cultures.

 

Outre cette perte potentielle directe à leur production, les agriculteurs ainsi trompés deviennent responsables à l’égard des tiers en cas de dommages corporels à leurs employés, ou de dommages environnementaux. Et ils n’auront bien sûr personne vers qui se retourner, leur fournisseur se sera évanoui dans la nature depuis longtemps...

 

Face à ce risque, bien sélectionner son fournisseur apparait comme la seule garantie fiable. Il faut toujours se méfier lorsqu’une proposition commerciale est trop allégeante par rapport au prix du marché.



Liens :
Video : le collectif d’éleveurs L113 sensibilise l’opinion sur les souffrances infligées par le loup
Cadre légal du DUER dans une exploitation agricole
Un accident de tracteur provoque un incendie et prive d'électricité 250 foyers
Lisier agricole : attention danger

Lire les autres sujets

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS