Vous êtes ici

Première collecte nationale d’EPI usagés

Générales
print printmail
Partager cet article :

Les EPI (équipements de protection individuelle), utilisés lors de manipulation de produits phytopharmaceutiques, présentent un fort potentiel risque de contamination phytosanitaire.

Après une opération pilote en Champagne, une collecte national sera lancée en 2016 par Adivalor, en collaboration avec les agriculteurs, distributeurs et industriels.  Cette collecte a pour but de regrouper ces déchets classés « dangereux », afin de les détruire dans une installation agréée.

 

 

Cette opération concernera les différentes composantes des EPI : masques, cartouches, combinaisons, tabliers, lunettes et gants.  

 

Le bon déroulement de l’opération repose sur la contribution des agriculteurs.

Dans un premier temps il leur est demandé de rassembler les Epi usagés dans un sac, de préférence transparent.

Le dépôt des déchets s’effectue ensuite chez les partenaires de la filière Adivalor, chez les distributeurs d’agro fourniture, ou encore lors des collectes PPNU (produits phytopharmaceutiques non utilisables), où les emballages apportés seront regroupés dans une sache ADIVALOR de 500 litres. Comme pour toute collecte de déchet de l’agro-fourniture, l’apporteur recevra une attestation.

 

 

Les partenaires de l’opération de récolte d’équipements de protection individuelle usagés, InVivo et Axe Environnement, afficheront le logo « Eco epi ». 

 

Afin de financer cette initiative d’élimination de ces déchets phyto, une taxe d’éco contribution (pas encore définie) sera appliquée au prix de vente des EPI neufs dès janvier 2016.

 

Selon une étude réalisée par Adivalor en 2014,  près de 90% des agriculteurs ne considèrent pas l’élimination des EPI souillés comme un problème, et se contentent de les éliminer par les ordures ménagères.  Il y a donc un fort potentiel d’amélioration, ce sont 100 tonnes d’Epi usagés qu’il faudrait récupérer chaque année.

 

 

Rappel : La réglementation impose déjà  que les EPI usagés doivent être stockés séparément des autres déchets, dans un endroit fermé et à l’abri des intempéries, au mieux dans le local phytosanitaire.  Si le stockage ne peut pas être réalisé dans de bonnes conditions, les EPI usagés doivent être remis à un collecteur de déchets dangereux.

 



Liens :
Un accident de tracteur provoque un incendie et prive d'électricité 250 foyers
Lisier agricole : attention danger
Les Équipements de protection individuelle améliorent-ils le bien-être au travail ?
L’ambroisie, allergène puissant craint des agriculteurs

Lire les autres sujets

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS