Vous êtes ici

Comment renégocier ses contrats d’assurance ?

print printmail
Partager cet article :

comment renégocier ses contrats d'assurance?

 

 

Dans le secteur agricole comme ailleurs, les entreprises profitent de la rentrée automnale pour faire le point sur la gestion de leurs polices d’assurance, améliorer leurs garanties et remettre les contrats d’assurances sur le marché. Lancer une consultation vers les assureurs et/ou courtiers, c’est vous assurer que la couverture demandée est en adéquation avec le développement de votre activité, que vous bénéficierez des nouvelles garanties sur le marché, et que vous profiterez de la baisse du marché enregistrée ces trois dernières années.

 

 

Pensez à respecter les délais de résiliation (la nouvelle loi « Hamon » autorisant les dénonciations hors préavis après 12 mois ne s’applique pas aux professionnels notamment de l’agriculture), les contrats d’assurance se renouvellent tacitement le plus souvent entre deux et trois mois.

Bien souvent négligée, l’assurance demeure pourtant un poste clé pouvant permettre à votre entreprise de réaliser de réelles économies.   Comment optimiser vos programmes d’assurances ? Quels pièges éviter ? Comment lancer une consultation de marché ?   Voici quelques clés pour réussir cet exercice.

Préconditions

Pour réussir efficacement le renouvellement de vos contrats d’assurance, il est indispensable de faire en amont un travail d’identification des besoins et des risques spécifiques liés à la taille et à l’activité de votre entreprise. Nous vous recommandons d’abord de bien vous renseigner sur le marché, ensuite de choisir le bon moment et enfin, de faire une analyse de votre sinistralité.

Voici cinq étapes clés essentielles recommandées pour renégocier efficacement vos contrats d’assurance :

 

ü  Etape 1 : Identification des risques et évaluation des besoins

 

Il s’agit d’identifier et d’évaluer les risques liés à la taille et à l’activité de votre entreprise afin de demander les couvertures adéquates (multirisque agricole, contrat récolte, climatique, assurance tracteur et engins etc). Votre assureur conseil doit pouvoir vous assister dans cette démarche. 

Pour les structures plus importantes, vous pouvez vous faire aider d’un cabinet de conseil indépendant des assureurs, comme le cabinet en optimisation de coûts Euklead, pour réaliser un audit de vos risques avant de faire des recommandations de couverture d’assurance.

 

En évaluant vos besoins, profitez-en pour réaliser une analyse sur votre sinistralité (quelle fréquence, gravité, niveau de responsabilité, recours possibles, niveau de provision des assureurs). 

Faite également un point sur les moyens de  prévention que vous avez mis en place, et présentez-les dans votre dossier.  Cela montrera à l’assureur votre volonté de limiter la survenance des sinistres ainsi que les progrès réalisés pour éviter leur survenance ou répétition.

 

ü  Etape 2 : Définir le cahier de charges avec les garanties souhaitées

 

C’est l’étape où vous devez décrire en détail les garanties souhaitées, les montants ainsi que les niveaux de franchises. En effet, si vous avez une capacité d’autofinancement et que vous maitrisez (en partie) vos risques, vous pouvez augmenter la franchise pour vous permettre de réduire votre budget assurances, et montrer aux assureurs que vous assumez également vos risques, en contribuant, pour une partie modérée, à son financement.  Vous ferez des économies de prime, de taxe (non récupérable en assurance comme l’est la TVA) et en frais de gestion.

 

ü  Etape 3 : Gestion de l’appel d’Offres

 

Lorsque vous avez pris la décision de consulter le marché, nous vous conseillons d’élargir l’appel d’offres à plusieurs courtiers et assureurs, pour mettre en jeu la concurrence et garantir d’avoir l’assureur le plus compétitif pour couvrir vos risques.   Pas trop quand même, l’exercice est chronophage, un nombre élevé de compétiteurs serait susceptible de décourager des assureurs.  Pour ceux-là, la consultation ne vaudrait plus forcément la chandelle, les cotations risquent alors d’être réalisées sans prendre pleinement connaissance du dossier, et seront donc surévaluées.

 

Pour éviter que votre dossier ne soit traité tardivement, il est également souhaitable d’exiger une deadline au-delà de laquelle les offres ne seront plus acceptées.

 

ü  Etape 4 : Analyse comparative des offres

 

C’est une partie très importante qui va vous permettre d’avoir une vision globale des couvertures proposées et d’éviter d’être confronté à une garantie insuffisante ou inexistante en cas de sinistre.  Pour cela, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel ou de prendre le temps de déchiffrer et comparer les différentes propositions généralement construites sur des modèles différentes.

 

N’hésitez pas à vous rapprocher du courtier et/ou assureur pour obtenir des éclaircissements sur certains aspects de leur proposition, afin de réaliser des comparaisons à l’identique.

 

ü  Etape 5 : Choix et mise en place des solutions

 

Après l’analyse des résultats, vous devez choisir avec quel courtier/agent et assureur vous souhaitez travailler en vous basant sur :

o   La compétence technique de l’assureur,

o   Sa solidité financière

o   La qualité de service apporté par votre intermédiaire agent ou courtier (gestion des sinistres, statistiques, conseil en prévention)

o   La synthèse détaillée des offres reprenant les montants de garanties, les franchises et les conditions tarifaires,

o   L’analyse des contrats d’assurance, 

o   La relation de confiance, essentielle en matière d’assurance.

 

Si vous décidez de changer d’assureur, il est impératif de respecter le préavis de résiliation et de vérifier la conformité des nouveaux documents.  Vous recevrez d’abord une « note de couverture » qui engage la compagnie, avant l’émission du contrat définitif.  

 

 

 

 


Mots clés: 

Liens :
Les chiffres de l'assurance agricole
Prescription biennale en assurance : attention aux délais
La Franchise dans les contrats d’assurance
Que faire en cas de sinistre : les mesures immédiates

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS