Vous êtes ici

Incendie : un conseil prévention très efficace, et peu coûteux

print printmail
Partager cet article :

 

Incendie- protéger votre exploitation agricole

Les abords des bâtiments sont bien dégagés

 

ORDRE ET PROPRETE

Les exploitations agricoles sont souvent des lieux « ouverts » de l’aube à la tombée de la nuit (en hiver), donc sur une amplitude très large. Même en considérant une amplitude de travail de 12h par jour sur l’exploitation, les bâtiments agricoles resteront non surveillés 108 heures par semaine (week-end compris), soit 4,5 jours sur 7. De nombreux départs d’incendie se font durant ces périodes d’inactivité, sans surveillance.

Le respect de l’ordre et de la propreté, à l’intérieur comme à l’extérieur des bâtiments d’exploitation (hangars, étables, local de traite…), est une condition fondamentale de la prévention des incendies.

 

Voici quelques préconisations, qui sont des mesures organisationnelles, qui ne nécessitent aucun investissement en matériel ou protection physique :

 

  • Enlèvement des déchets et des matériaux d’emballage qui doivent être quotidiennement déposés en un endroit réservé à cet effet
  • Une attention particulière doit être apportée aux matériaux combustibles, tels que le papier et les déchets d’emballage, la sciure de bois, ainsi que les chiffons graisseux utilisés pour le nettoyage ou les chiffons imprégnés de solutions susceptibles de s’enflammer spontanément.  Les solutions inflammables doivent absolument être séparées des autres produits.
  • Eviter d’entreposer des palettes et autres matériels combustibles à proximité immédiate des murs extérieurs des bâtiments.  Deux risques distincts : la propagation d’un incendie type mégot de cigarette à l’intérieur du bâtiment, et l’acte de malveillance.

 

   mauvais exemples :

incendie-limiter les risques

incendie-limiter les risques

 

  • L’accumulation de poussières doit être évitée, notamment à proximité des moteurs électriques, des commutateurs et des ventilateurs.  Les vêtements, les serviettes et torchons, ne doivent pas être pendus sur les tuyaux chauds, et a fortiori sur des radiateurs électriques, pour y être séchés.
  • Les accès aux entrées principales et aux sorties de secours doivent être dégagées en permanence, comme les accès aux extincteurs et autres moyens d’extinction.
  • Inspecter régulièrement les locaux situés dans les combles et dans les caves, et les fermer à clé.

 

En fin de journée, les locaux de travail doivent donc être mis en ordre. On apportera une attention particulière aux mesures suivantes :

 

  • Dans la mesure du possible, couper l’alimentation électrique, ou bien enlever toutes les fiches de courant des appareils électriques non indispensables au fonctionnement de l’exploitation en dehors des horaires de service.  Surveiller notamment les fours, plaques chauffantes et les machines à café.
  • Fermer tous les récipients contenant des liquides inflammables, et les porter dans les locaux désignés pour le stockage de ces produits.

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser : 

Que faire en cas de sinitres? Les mesures immédiates 

La franchise dans les contrats d'assurance?



Liens :
Les ventes de vin en primeur : un partage des risques entre viticulteurs et négociants
Entreposage de céréales : risque d’explosion (ATEX)
Les marques collectives régionales, une protection de l’identité
Accident nucléaire : quelles conséquences pour l’agriculture française ?

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS