Vous êtes ici

UK : un fermier lourdement condamné pour avoir mis en danger ses salariés

print printmail
Partager cet article :

Le propriétaire d’une champignonnière situé près de Bury St. Edmunds, « Suffolk Muschroom Limited », a été condamné à payer une amende par les inspecteurs du travail qui ont constaté des conditions de travail dangereuses pour les employés.

 

La ferme a également logé 37 employés dans un bâtiment de bureaux désaffecté, dont la  chaudière à gaz était potentiellement dangereuse. Une enquête menée par les services d’inspection du travail montre que le logement était chauffé par un gaz de pétrole liquéfié (GPL) et que la chaudière est installée dans les toilettes des hommes.

Cette chaudière n’avait pas été remplacée ou entretenue et il n’y avait pas de certificat de sécurité du gaz émis par le propriétaire, ce qui est une obligation légale. Les inspecteurs ont également trouvé un certain nombre de failles de sécurité dans le bâtiment utilisé pour stocker les champignons, comme il a été indiqué aux  magistrats de Bury St Edmunds.

Les rambardes de sécurité utilisées sur les plates-formes par les employés pour atteindre les lits de champignons les plus élevés étaient maintenus ouverts. Aussi, ils ont pu constater que les chariots élévateurs étaient conduits par des employés qui n’avaient pas été correctement formés et que les matériels étaient remorqués dans des conditions dangereuses.

L'enquête et les poursuites judiciaires ont été ouverts après que le conseil du canton (« borough ») de St Edmundsbury  ait informé l’inspection du travail en 2010. Le producteur de champignons Suffolk Mushroom Ltd a admis n’avoir pas respecté la législation sur la santé et la sécurité et a été condamné à une amende 10,000 £ (Livres Sterling).

La société a également été condamnée à une amende 750 £ pour n’avoir pas eu de certification de sécurité pour la chaudière, et  à payer 8,446 £ en frais juridiques.

Après l'audience, l’inspecteur de l’Hygiène de la Santé  et de la Sécurité au travail (HSE) John Claxton a déclaré:   « Ce que nous avons découvert dans cette ferme était très troublant, Il est difficile de croire que les travailleurs peuvent être exposés à de tels risques inutiles.   Champignons Suffolk a investi plus de 1,5 million de livres dans la rénovation de son usine et l'équipement de culture de champignons, mais n’ont pas réussi à dépenser encore quelques centaines de livres pour garder ses employés en sécurité. »

" Les ouvriers viennent de l’Europe de l’Est et la plupart, incapable de parler un bon anglais, ont donc  été vulnérables à ce type d’exploitation. »

" Il n'y a absolument aucune excuse pour traiter les employés comme ça. "

« Le HSE est disponible pour conseiller et orienter gratuitement les entreprises à respecter la loi et faire travailler les employés en toute sécurité, a déclaré M. Claxton.

Il a ajouté  que : " Le HSE n’hésitera pas à prendre des mesures contre les entreprises qui ne respectent pas la loi. "



Liens :
Un bétail stressé augmente le risque de blessure pour les éleveurs
La maladie du « poumon de fermier »
Machines agricoles : moins d’accidents, mais plus graves
Enquête nationale sur les risques professionnels : particularités du salarié agricole

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS