Vous êtes ici

High-tech, high-risk : l’intérêt de s’assurer

print printmail
Partager cet article :

Beaucoup d’exploitants n’ont pas de couverture bris de machine.  Une des raisons est le prix de l’assurance, et peut-être parfois un excès de confiance dans leur capacité de réparer eux-mêmes une panne ou un bris.  Il est vrai que le système D et une certaine habilité font parfois des miracles. A condition de ne pas se heurter à une pièce d’équipement high-tech bourrée d’électronique….. et de pouvoir supporter le coût de la réparation.

 

Assurance BRIS DE MACHINE

Quel que soit son degré de spécialisation, une exploitation agricole utilise de multiples équipements.  Ces équipements sont souvent utilisés durant des périodes courtes dans l’année, lors de la récolte par exemple, mais très intensément, et dans des conditions de stress pouvant pousser le matériel jusqu’à sa limite d’utilisation. La casse est donc une cause importante des bris de machine.

 

Depuis peu, ce sont les sinistres regroupés dans la terminologie « dommages électriques » qui constituent la première cause de dommages. Ce n’est pas étonnant, car de plus en plus d’équipements utilisent l’électronique, l’informatique, voire la téléphonie (Wi-fi, connexions satellites) à des degrés divers.

 

Les ordinateurs de bord de ces équipements sont souvent remplis de puces et circuits électroniques très sensibles aux dommages électriques.  De ce fait, les principales causes de bris de machine sont aujourd’hui les coupures de courant et courts circuits, suivies par les conditions extrêmes comme les fortes variations de température, les nuages de  poussière, la boue et la pluie, autant de vulnérabilités pour les circuits électriques et électroniques, et très présents en milieu agricole.

 

Beaucoup de ces équipements sont indispensables à la production agricole, ils sont donc « critiques ».  La première étape consistera donc à recenser les machines vitales, c’est-à-dire qui sont difficiles à remplacer au « pied levé », et dont la perte occasionnerait des difficultés de financement ou de trésorerie.

 

 

Bris de machine et garantie du constructeur

La couverture Bris de Machine n’a pas pour objet de se substituer à la garantie légale ou contractuelle du fabricant.  Si celle-ci doit jouer, mais que le constructeur décline sa responsabilité, l’assureur indemnisera le dommage, et exercera lui-même le recours, s’il y a lieu.  Le lésé sera plus vite indemnisé.

 

 

Franklin Ewane

 



Liens :
Les chiffres de l'assurance agricole
Prescription biennale en assurance : attention aux délais
La Franchise dans les contrats d’assurance
Que faire en cas de sinistre : les mesures immédiates

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS