Vous êtes ici

Toits fragiles : les précautions indispensables

print printmail
Partager cet article :

S’il est toujours préférable de faire appel à un professionnel du bâtiment pour les travaux de toitures, certains cas d’urgence ou des interventions rapides peuvent vous amener à monter sur un toit.  Il faut dans tous les cas être très prudent, quelle que soit la structure du toit.chute de toiture ferme agricole- protéger les agricultureurs

 

 

Les tempêtes Lothar & Martin qui ont ravagé la France en 1999 ont causé plus victimes après leur passage que durant la tempête elle-même ; il s’agissait de personnes montées sur leur toit pour tenter de protéger leur toiture et éviter des dégâts des eaux, qui ont été victimes d’une chute, sur des toitures fragilisées, et dans des conditions difficiles (humidité, froid).

 

Il faut notamment  être particulièrement vigilant avec un toit en fibres ciment. En effet, depuis l’interdiction de l’amiante en 1997, de nouvelles fibres ont été introduites sur le marché français, et certaines d’entre elle présentent des risques importants au niveau de leur solidité et de leur longévité.

 

Si la toiture a été installée après 1997 et que vous constatez des fractures, des fissures, des tâches d’humidité ou des moisissures colorées, il est probable que votre toit a été construit avec ces nouvelles fibres.

 

En cas de doute, prenez contact avec le constructeur (ou votre fournisseur) et demandez-lui de venir constater les dégradations. Vous pourrez ensuite, avec votre assureur, déterminer la bonne démarche à suivre.  Dans tous les cas, ne montez pas seul et non protégé sur la toiture si vous observez des dégradations.

 

Les toits fragiles

  • Les toits peuvent être fragiles et céder sous votre poids :

-  Soyez extrêmement vigilant et si vous n’avez pas un avis d’expert, partez du postulat que votre toit peut rompre.

- Ne marchez jamais en bordure du toit, sauf absolue nécessité, et avec toutes les précautions nécessaires.

  • N’allez jamais sur les parties fragiles de votre toit sans user de plateformes et passerelles qui réduisent la portée de votre poids et les risques de chute.
  • Elaborez des panneaux d’avertissements pour signaler les bâtiments ayant un toit fragile, particulièrement aux endroits permettant d’y accéder.
  • Les outils et le matériel doivent être soulevés et posés de manière prudente entre le sol et le toit.
  • Prenez garde aux fenêtres de toit : certaines sont repeintes et peuvent donc être peu visibles lorsque le toit est au soleil.  Vous pouvez éclairer l’intérieur du bâtiment pour apercevoir les plaques translucides plus facilement.  Signalez-les et faites en sorte de les éviter.

 

Voir également :  chute de toiture : la bonne prévention

 

 



Liens :
Les ventes de vin en primeur : un partage des risques entre viticulteurs et négociants
Entreposage de céréales : risque d’explosion (ATEX)
Les marques collectives régionales, une protection de l’identité
Accident nucléaire : quelles conséquences pour l’agriculture française ?

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS