Vous êtes ici

Video : lutter contre les TMS lors de la taille de la vigne

Viticulture
print printmail
Partager cet article :

Les risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) sont nombreux lors de l’opération viticole de la taille, mais il existe des moyens de se protéger. Pour illustrer ces propos, l’ARACT (association régionale pour l’amélioration des conditions de travail) des Pays de la Loire a édité une vidéo.

Cliquez ici pour voir la video : Lutter contre les TMS lors de la taille de la vigne

 

Cette présentation aborde en amont les différentes consignes de sécurité et de prévention dans les vignes, en période de taille. Cet extrait s’articule autour de deux phases :

  • Un professionnel du métier énumère les consignes de sécurité concernant le matériel, ici le sécateur.

Comment se prémunir du risque pour être performant au travail et éviter les risques de blessure, mais également de TMS (douleurs au poignets, gestes répétitifs).

Qu’il soit manuel ou électrique, l’affutage du sécateur est primordial car c’est l’outil principal du travailleur en cette période. Il faut donc l’affuter toutes les heures afin de rallonger la durée de vie du matériel et aussi pour économiser son énergie. En effet, un sécateur correctement affuté est plus efficace et permet d’économiser ses forces.

L’affutage nécessite une technique bien spécifique pour ne pas abimer la lame et la rendre plus efficace, à l’image de la méthode décrite dans la vidéo.

A la fin de son poste, l’opérateur doit éteindre et bien fermer son sécateur pour des questions de sécurité.

 

  • Conseil et prévention : accidents du travail.

Le risque le plus important est le risque de coupure. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il est le plus souvent constaté lors de l’aiguisage du sécateur ou au moment de tirer sur du fil de fer, et non pas lors de la coupe des bois. Il est vivement conseillé de porter des gants pendant la taille de la vigne.

 

Plein le dos

Les problèmes de dos sont également bien réels. Cela est dû notamment aux contraintes de ce travail et à la posture du travailleur. Effectivement, une mauvaise posture sur une longue période peut engendrer des problèmes physiques. La taille est un travail collectif qui s’effectue dans les vignes sur une longue période, jusqu’à 4 mois. Il faut tenir la distance sans se faire mal et prendre soin de l’autre.

Les opérations de taille réclament de l’attention et de l’endurance liés à des tâches qui sont souvent répétitives. Pour lutter contre les TMS, l’alternance des tâches est recommandée, avec d’autres tâches comme la réparation du palissage, le remplacement des ceps, le tirage des bois, etc.

Il est vivement recommandé de procéder à des échauffements avant le début du travail, puis de terminer la journée par des élongations.

Les gants de protection contre les coupures… et contre le froid entraînent une perte de dextérité, mais protègent… Les chaussures également, contre les risques d’écrasement, les intempéries, le froid.

 

Autres facteurs

Il faut également tenir compte de la nature du sol, de son état, et de sa déclivité. Les postures prises par les opérateurs, dépendront des points d’appui possibles, et la possibilité d’utiliser un siège.

La météo (vent, humidité, froid) a une influence sur la pénibilité du travail, donc sur son organisation et sur les modes opératoires.

Le nombre de coupes peut jouer un role dans l’apparition de TMS, de même que l’enchaînenement des tâches (taille, puis dégraphage, liage, tirage des bois).

Il est désormais démontré que le mode de rémunération (encore beaucoup au prix-fait pour les travailleurs saisonniers) a une incidence sur la fatigue liée à une plus grande productivité recherchée par les opérateurs. Certaines propriétés viticoles en ont tiré les conséquences en payant leurs ouvriers à la journée et non plus au rendement.

 

L’ensemble de ces risques doit être consigné sur le Document Unique d’évaluation des risques professionnels, dont Agrisur vous propose en version en ligne, intégrant ces opérations de travaux agricoles et viticoles sur les cultures et en extérieur.



Liens :
Baisse des produits phytosanitaires en 2015
Le dépérissement des vignes inquiète la filière viticole
La viticulture mondiale affectée par les tremblements de terre

Lire les autres sujets

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS