Vous êtes ici

Canon anti-grêle : prisé ou méprisé

print printmail
Partager cet article :

Composés d’une chambre d’explosion et d’un diffuseur conique, les canons anti-grêles sont utilisés pour empêcher le grossissement des embryons grêleux dans l’atmosphère.

 

 

Photo : un des tous premiers canon anti-grêle, installé sur le vignoble de Chambolle-Musigny (Côte d’Or) au début du XXème siècle.

 

Ce système qui existe pourtant depuis la fin du XIX siècle, ne s’est véritablement développé en France que dans les années 1970. Aujourd’hui nombreux sont les professionnels qui en font usage, notamment dans le sud de la France. Cependant, si certains sont satisfaits de la méthode, d’autres au contraire tirent la sonnette d’alarme car à vouloir chasser la grêle, on finirait également par chasser… la pluie.

 

Pour ce faire, on mélange de l’acétylène (gaz extrêmement explosif) à de l’air sec. Le résultat est pour le moins explosif puisque ce sont plus de 130 décibels qui sont tirés par ce qui peut être assimilé à un coup de canon. Il n’est donc pas étonnant que l’onde créée par l’explosion couvre un rayon de plus de 80 hectares.

 

Aujourd’hui cette technique s’est modernisée puisque l’on peut désormais activer le canon à distance en envoyant un simple signal depuis son téléphone portable. Seul bémol, l’appareil doit être déclenché vingt à vingt-cinq minutes avant l’averse orageuse pour être efficace. Dans un domaine où il est difficile de faire des prévisions, il faut justement être assez précis sur le timing.

 

D’ailleurs est-il vraiment si efficace ? C’est bien là que le bât blesse puisque aucune étude scientifique n’a à ce jour démontré ou infirmé l’efficacité des dits canons dans leur lutte contre la grêle.  

Certains agriculteurs pointent également du doigt cette technique qu’ils considèrent comme responsable de la sécheresse. Là encore, aucune étude scientifique n’a démontré l’effet négatif de ces tirs sur la venue de la pluie…

Le débat reste donc ouvert… Faites nous part de votre expérience et de vos idées, nous les relayerons dans un prochain article.

 


Mots clés: 

Liens :
La sécheresse du Midwest: la plus grande catastrophe naturelle agricole des temps modernes
Grêle non annoncée : Météo-France responsable ?
Catastrophes naturelles : le déni de réalité
Le risque climatique peut-il être maitrisé ?

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS