Vous êtes ici

Tirs de défense, L’Aspas porte plainte contre l’Etat

Elevage
print printmail
Partager cet article :

 

 

En juin dernier, après avoir déposé plainte contre l’État français auprès de la Commission Européenne pour mauvaise application de la directive Habitat, l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (Aspas) en appelle aujourd’hui à la sagesse du comité permanent de la Convention de Berne.

 

 

Pour l’Aspas, l’Etat français, en autorisant délibérément le tir d’une espèce strictement protégée au niveau européen par la Directive Habitat et la Convention de Berne, méconnait sciemment et volontairement ces textes qui s’imposent pourtant au droit national.

 

Selon cette association, il est obligatoire pour s’affranchir des mesures de protection fixées par ces textes, de mettre en place un protocole et d’adopter des solutions de prévention (chiens de protection, gardiennage, clôture…), ce que n’aurait pas fait la France.

Au contraire de quoi, les différents gouvernements auraient encore assouplit davantage les conditions d’autorisation des tirs de défense. Ainsi, soixante-quatre autorisations auraient ainsi été délivrées en trois mois sur l’arc alpin selon cette association !  

 

Affaire à suivre…

 


Mots clés: 

Liens :
Réduire les risques de blessure lors de la manipulation des ovins
Agritourisme : prévenir les Risques d’infection et de blessure par les animaux
Stop patte : L’invention d’un éleveur normand pour se protéger des coups
Grippe aviaire : que faire pour endiguer durablement l’épizootie ?

Lire les autres sujets

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS