Vous êtes ici

Louis de Broglie : « le risque est la condition de tout succès »

Générales
print printmail
Partager cet article :

Louis de Broglie- travaux bénéfique pour l'agricultureUn génie français

Incontestablement, la science physique retiendra le XXème siècle comme celui de l’électron.  Tout le monde connait Pierre et Marie Curie, mais un autre savant français a également réalisé des travaux révolutionnaires dans ce domaine. Il s’agit de Louis de Broglie (1892-1987), qui a découvert la mécanique ondulatoire, et a été récompensé du prix Nobel (1929) pour ses travaux.  Louis de Broglie a découvert la diffraction de l’onde (elle porte son nom « De Broglie wave »), et les quantas, qui ont été la source d’innombrables applications scientifiques. Albert Einstein déclarera à propos de son confrère : « il a levé un coin du grand voile ».

 

Une vision positive du progrès

Membre de l’Institut et académicien, Louis de Broglie a écrit de nombreux ouvrages scientifiques et philosophiques.  Une de ses citations les plus connues nous intéresse plus particulièrement : « il faut courir le risque, puisque le risque est la condition de tout succès ».

Nous reproduisons un extrait de « Physique et microphysique », 1947(page 365) ,d’où est extraite cette citation, toujours autant d’actualité :

 

    L’effort de la recherche scientifique se développe, on le sait, sur deux plans parallèles, mais bien distincts. D’une part, il tend à augmenter notre connaissance des phénomènes naturels sans se préoccuper d’en tirer quelque profit : il cherche à préciser les lois de ces phénomènes et à dégager leurs relations profondes, en les réunissant dans de vastes synthèses théoriques ; il cherche aussi à en prévoir de nouveaux et à vérifier l’exactitude de ces prévisions. Tel est le but que se propose la science pure et désintéressée et nul ne peut nier sa grandeur et sa noblesse. C’est l’honneur de l’esprit humain d’avoir inlassablement poursuivi, à travers les vicissitudes de l’histoire des peuples et des existences individuelles, cette recherche passionnée des divers aspects de la vérité. Mais d’autre part, la recherche scientifique  se développe aussi sur un autre plan : celui des applications pratiques. Devenu de plus en plus conscient des  lois qui régissent les phénomènes, ayant appris à en découvrir chaque jour de nouveaux grâce aux perfectionnements de la technologie expérimentale, l’homme s’est trouvé de plus en plus maître d’agir sur la nature.

 

Mais cette puissance sans cesse accrue de l’homme sur la nature ne comporte-t-elle pas des dangers ? Ayant ouvert la boîte de Pandore, saurons-nous n’en laisser sortir que les inventions bienfaisantes et les applications louables ? Comment ne pas se poser ces questions dans les temps que nous vivons ? Toute augmentation de notre pouvoir d’action augmente nécessairement notre pouvoir de nuire. Plus nous avons de moyens d’aider et de soulager, plus nous avons aussi de moyens de répandre la souffrance et la destruction. La chimie nous a permis de développer d’utiles industries et fournit à la pharmacie des remèdes bienfaisants ; mais elle permet aussi de fabriquer les poisons qui tuent et les explosifs qui pulvérisent. Demain, en disposant à notre gré des énergies intra-atomiques, nous pourrons sans doute accroître dans des proportions inouïes le bien-être des hommes, mais nous pourrons aussi détruire d’un seul coup des portions entières de notre planète.

 

Mais qu’importent ces vaines craintes ! Nous sommes lancés dans la grande aventure et, comme la boule de neige qui roule sur la pente déclive, il ne nous est plus possible de nous arrêter. Il faut courir le risque puisque le risque est la condition de tout succès. Il faut nous faire confiance à nous-mêmes et espérer que, maîtres des secrets qui permettent le déchaînement des forces naturelles, nous serons assez raisonnables pour employer l’accroissement de notre puissance à des fins bienfaisantes. »

 

Il fallait avoir une grande foi dans l’homme, pour rédiger ces lignes à la sortie de la 2ème guerre mondiale. Mais 70 ans plus tard, malgré quelques soubresauts, l’histoire donne plutôt raison à Louis de Broglie.  Le progrès est souvent fustigé, et pourtant les avancées scientifiques sont considérables, qui ont bouleversé et amélioré nos conditions de vie.

 

Agriculture : un bon exemple de progrès en voie de maitrise

Le progrès technique a sorti des millions de paysans de la pauvreté dans le monde, grâce à la génétique, aux nouvelles techniques culturales qui ont considérablement amélioré les rendements agricoles, et a la mécanisation qui a également permis de rendre le travail beaucoup moins pénible et dangereux. L’agriculture est pourtant critiquée, car les hommes se sont rendu compte que ce progrès a été réalisé au détriment de leur santé et de leur environnement. Comme Louis de Broglie, soyons optimistes, et constatons les mesures correctives menées par un grand nombre d’agriculteurs. 

 

Espérons que Louis de Broglie voit juste : « Dans l’œuvre de la Science, l’homme a su montrer la force de son intelligence, s’il veut survivre à ses propres succès, il lui faut maintenant montrer la sagesse de sa volonté. »

 

 

 

 



Liens :
Video : le collectif d’éleveurs L113 sensibilise l’opinion sur les souffrances infligées par le loup
Cadre légal du DUER dans une exploitation agricole
Un accident de tracteur provoque un incendie et prive d'électricité 250 foyers
Lisier agricole : attention danger

Lire les autres sujets

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS