Vous êtes ici

Combustion spontanée des fourrages

print printmail
Partager cet article :

Chaque année, la fermentation du foin engendre de nombreux incendies dans les exploitations agricoles.  La combustion spontanée (ou auto-inflammation) touche particulièrement les stockages de fourrage (foins, pailles) en extérieur et surtout entreposés dans des hangars ou silo.

Jusqu´à 45ºC, la fermentation est considérée comme normale et sans danger.

Le phénomène d’auto-échauffement de matières est dû àla fermentation du produit stocké : Sous l’effet de l’humidité, des bactéries et moisissures vont se développer au sein de la matière et progressivement augmenter sa température jusqu’à son point d’inflammation. Le danger devient réel à partir de 55°C.

Les incendies par combustion spontanée sont difficiles à déceler. Pour cette raison :

  • Il faut éviter d’entreposer du fourrage mouillé ou très humide et, le cas échéant, inspecter régulièrement les produits stockés pour déceler tout signe d’échauffement (vapeur, fumée, odeur de brulé…).  
  • Le lieu de stockage doit est être suffisamment aéré pour évacuer les excès de chaleur ;
  • A l’aide d’un thermomètre à tige, on peut vérifier si la température du fourrage ne dépasse pas 70°c (température de début de combustion). C’est la température à partir de laquelle la sur- fermentation est susceptible de former des vapeurs d’eau.  Au-delà, des odeurs de roussi peuvent être ressenties, les tas commencent à s’affaisser, le fourrage noircit dangereusement.
  • Aux premiers signes d’échauffement, le risque d’incendie augmente considérablement.  la fermentation entraîne la présence d´acide formique et acétique. Le stock doit être évacué à l’extérieur et étalé en petites meules moins denses.  Pour plus de sécurité, les personnels de lutte contre l’incendie devront être contactés.

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour expliquer l’intensité d’une fermentation menant à une combustion spontanée, et en tout premier lieu la température au moment de la récolte. Cela peut également dépendre de l’espèce de fourrage cultivée, et du niveau de fertilisation de la prairie.

Beaucoup d'agriculteurs sont aujourd’hui équipés de sondes à fourrage. On peut en trouver dans la boutique Agrisur.

Les combustions spontanées concernent également  les matières liquides telles que les peintures et résines qui peuvent provoquer une réaction d’échauffement. Par un mécanisme  d’oxydation de matières grasses : en présence d’air et à faible ventilation, de la chaleur va s’accumuler sur un dépôt de tissus imprégnés d’huile et finir par l’embraser.



Liens :
Les ventes de vin en primeur : un partage des risques entre viticulteurs et négociants
Entreposage de céréales : risque d’explosion (ATEX)
Les marques collectives régionales, une protection de l’identité
Accident nucléaire : quelles conséquences pour l’agriculture française ?

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS