Vous êtes ici

Normes de sécurité des casques de protection

print printmail
Partager cet article :
Porter un casque de protection peut s’avérer obligatoire dans certains métiers pour assurer un minimum de protection à la tête. Pour prévenir les risques professionnels, et en fonction de l’activité, l’employeur est tenu de fournir les équipements adaptés aux normes de sécurités européennes.

 
Pour protéger la tête, les casques doivent être conformes à des exigences d’impact et de pénétration verticaux.
Il existe deux types de casques : ceux protégeant contre les risques mécaniques (chocs, chutes d’objets, écrasement latéral) et d’autres contre les risques électriques (capacité de protection thermique en plus pour certains). Tous les casques doivent bénéficier d’un marquage CE.
 
 
Nous vous présentons les quatre normes européennes permettant de faire votre choix :
 
Norme EN397
 
C’est la norme classique d’usage courant pour les casques de sécurité. Elle prévoit un test sur le sommet uniquement avec un choc de 49 joules et précise les exigences physiques et de performance et les méthodes d’essai. Il n’y a pas de test d’impact latéral sur ce type de casque.
 
Par ailleurs, les casques de protection doivent obligatoirement suivre des critères :
 
  • Absorption des chocs par le sommet du crâne jusqu’à 5 kN (ou 49 joules)
  • Résistance à la pénétration (3 kN)
  • Résistance à la flamme
  • Point d’ancrage et largeur de jugulaire (rupture entre 150 et 200 N)
  • Surface d’aération
  • Hauteur de port

Norme EN14052

Il s’agit de la norme haute performance pour les casques de sécurité. Elle offre une meilleure protection contre la chute d’objets, les chocs latéraux et contre toute pénétration d’une masse percutante qui en résultent. Ces casques offre donc une protection contre les lésions cérébrales, les fractures du crâne et de la nuque qui en résultent.
Il comprend également un système de rétention qui répond aux exigences obligatoires relatives à l’efficacité du système et à sa rupture.
 
Les tests exigent que la coquille soit soumise à un choc de 150 joules. 100 joules sur le dessus, soit un poids de 5 kg tombant de 2 mètres de haut, et 50 joules sur le côté, soit un poids de 5 kg chutant de 1 mètre en latéral. Il est également prévu un test de pénétration par un poids pointu.
Il faut noter que ce casque a les mêmes propriétés de résistance à la flamme que le casque de protection pour l’industrie (EN 397) et offre la même protection facultative contre les autres risques à l’exception des déformations latérales.

Norme EN50365

Il s’agit d’une norme électrique applicable aux casques utilisés pour le travail sur ou proche des parties sous tension d’installations. C’est donc un casque électriquement isolant pour utilisation sur des installations à basse tension.
Les tensions d’installations ne doivent pas dépasser 1 000 V en courant alternatif ou 1 500 V en courant continu.
Le but étant lorsqu'ils sont utilisés simultanément à d'autres équipements de protection électriquement isolante, ils empêchent les courants dangereux de traverser les personnes par la tête.

Norme EN812 : A1

Cette norme concerne les casquettes antichocs (anti-heurt ou anti-scalp) d’usage courant.
Les casquettes sont utilisées dans l’industrie pour protéger la tête lorsqu’elle heurte des objets durs et statiques qui peuvent assommer ou causer des lacérations et blessures superficielles à l’utilisateur.
Pour répondre aux exigences de la norme le test est réalisé à l’aide d’un poids de 5 kg de forme plate qui heurte 4 fois la casquette avec une force de 12 joules (chute de 25 cm).
 
Exigences normatives relatives aux différents types de casques
                                                                           Source : INRS


Liens :
Une enquête révèle que de nombreux EPI sont inadaptés pour les femmes
Une première combinaison phytosanitaire certifiée EPI pour l’agriculture
Protection des voies respiratoires : les normes EPI (masques, filtres…)
Normes EPI : protections auditives

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS