Vous êtes ici

En quête de sens

print printmail
Partager cet article :

Notre monde, angoissé par le vide que crée la perte de sens, favorise l’isolement, l’individualisme, le matérialisme, le « politiquement correct », la tyrannie du quantitatif, le relativisme. Il finit par engendrer la confusion, le stress et le « burn-out ».

Ce n’est donc pas étonnant d’entendre si souvent parler des risques psycho-sociaux en entreprise, quelle que soit son activité et sa taille, et les exploitations agricoles sont tout autant concernées.  Les personnels de nos entreprises ont grandement besoin de trouver du sens à leur travail.

Un sens est bon quand il montre le chemin du bien commun, chemin opposé à celui de l’individualisme et des intérêts partisans.

  • Comme l’escalier se balaie par le haut, cette action se pratique d’abord avec l’accompagnement du dirigeant afin de l’aider à renforcer une autorité naturelle pour faire progresser les hommes et les résultats de son entreprise.
  • Elle se décline ensuite auprès des équipes.

Ma communication est-elle la bonne ?

 

Chaque client, collaborateur, fournisseur, est unique.

Construire et pérenniser la confiance avec ses collaborateurs, fournisseurs, clients n’est pas forcément « naturel ». Il faut savoir adopter un comportement perceptif et rentrer les bonnes « clefs » chez l’autre. Un outil simple est à mettre en pratique autour de quatre grands profils de personnalités.    

Que ce soit dans la relation commerciale ou en production, vous rencontrez et devez « gérer » dans vos interlocuteurs :

  • Le  « Contrôlant » : Jacques a besoin d’efficacité permanente dans vos rapports et d’être reconnu comme tel !  Il recherche tout ce qui peut garantir un meilleur rendement et éviter des pertes de temps.  Il va droit au but mais le ton est parfois cassant…
  • Le « Promouvant » : Francis aime prendre la parole et la relation aux autres. Il a besoin de challenges, de produits nouveaux car il a une attitude positive et ouverte.  Mais il réclame beaucoup d’attention aux autres et son intérêt passe en premier quitte à montrer son caractère…
  •  L’ « Analysant » : Pierre est difficile à cerner. Le convaincre est long, il a des choses utiles à dire pour avancer ensemble mais il réclame du temps, des preuves pour prendre des initiatives dans un monde où il faut trancher. Et avec lui cela devient compliqué...      
  • Le  « Facilitant » : c’est auprès de vos collaborateurs que vous en rencontrerez.  Laurent est presqu’un membre de la « famille » et il apprécie particulièrement de travailler dans cette ambiance.  Mais son humeur est changeante car il a tendance à « s’écraser » et à suivre les autres quand on a besoin de son avis…       

Difficile de faire travailler toutes ces personnes ensemble, en interne comme avec ses principaux partenaires (confrères, fournisseurs, clients…).  Comme le dit Antoine de Saint-Exupéry,« La grandeur d’un métier, c’est avant tout d’unir les hommes. »

 

Mes collaborateurs sont-ils épanouis ?

 

Il existe un ensemble de principes simples (« Parler vrai », « Clous et marteaux » …) issus de l’observation du terrain.  Ces 5 principes visent à créer un cadre favorable pour faciliter un bon fonctionnement social de l’organisation, c’est à dire un interfonctionnement efficace entre tous.

 

Le premier de ces principes est le « parler vrai » qui légitime la hiérarchie entre les membres.  Cette règle de fonctionnement est précieuse pour faire fonctionner durablement l’entreprise, à l’heure où beaucoup de patrons sont harassés par le niveau de pénibilité qui résulte de l’excès de fatigue.  Le repos c’est aussi s’appuyer sur les autres en leur faisant confiance.  Leur donner des responsabilités afin qu’ils produisent de la valeur ajoutée c’est aussi votre challenge et votre intérêt.  

 

Si la sueur du front est saine et utile dans un mode de production, Parler vrai permet de construire là où le « franc parler » place l’homme en « outil » comme les autres.  C’est reconnaître des qualités et des défauts, les siens et ceux des autres, et la contribution réelle, factuelle de chacun.  Créer une entente, un bien-être : forger une équipe ! 

 

Travailler en couple ou en groupe n’est pas chose aisée.  Manager en étant à la fois dans le groupe et « au-dessus » l’est encore moins.  Il faut du courage pour dire les choses qui font avancer.  Mais en ayant des règles de fonctionnement claires dans une équipe, la « ligne de solitude » d’un patron ou d’un chef ne se transforme pas en isolement dans son environnement.

 

Pour autant, ce fonctionnement a un préalable sans doute évident, mais qu’il convient de revisiter régulièrement : chaque collaborateur est-il vraiment à sa bonne place ?

 

La finalité : servir et satisfaire les clients

A la sueur du front…

 

Manager ses clients ou ses collaborateurs, c’est œuvrer à un environnement.  Nous sommes tous soumis aux conflits d’intérêts, clients, fournisseurs, collaborateurs quels que soient nos talents naturels.

 

Parce que le profit est le bout de la chaine, ce que nous avons… nous l’avons mérité, nous avons lutté pour l’avoir, notre stratégie a payé ! Le mot stratégie a pour origine le mot grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire ».  Notre valorisation en tant que patron est là !

 

Pourtant la fatigue, les responsabilités, la gestion des « autres » fait que nous sommes toujours sur un fil avec le risque du burn-out, des risques psychosociaux, et soumis à la pression du marché.    

 

Si c’est le profit qui nous fait vivre, ne sommes nous pas payés en contrepartie de services rendus ? N’est-ce pas la satisfaction du client final qui est la récompense ultime ?   La valeur ajoutée que nous créons n’est-elle pas l’expression du bout de la chaine de satisfaction de nos clients internes ?  Le but commun et son sens sont-ils aussi clairs que cela pour tous ?   

 

Fabrice Plantier
 
Psychosociologue, consultant formateur pour le Centre d’Etude des Entreprises (CEE)



Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS