Vous êtes ici

Grêle en Argentine : la vigne prise dans les filets

Viticulture
print printmail
Partager cet article :

 

la grêle cause de sérieux dégâts

Selon une étude menée par la NASA, l’Argentine est le pays où l’on observe les orages de grêle les plus violents au monde.

75% du vignoble argentin est situé dans la province de Mendoza, région semi désertique dans laquelle régulièrement de violentes tempêtes dévastent les productions viticoles. Chaque année, c’est en moyenne entre 20 000 et 30 000 ha qui sont détruits à 100% par la grêle.

 

Le phénomène des « granizada » (tempête de grêle) est d’une telle ampleur que l’Etat argentin ne peut se permettre de verser des indemnités en cas de destruction aux bâtiments, véhicules et plantations.  Les assureurs ne sont pas capables d’offrir des produits assurance-récolte aux producteurs, à un coût économique. Le total des indemnisations versées dépasse la valeur des primes encaissées.

Le risque est donc intégré dans l’environnement économique des maraichers et viticulteurs argentins, qui doivent se protéger seuls.

 

Le premier moyen de  se protéger, ancestral, est la ségrégation du risque. En répartissant les plantations sur des terroirs distincts, certains propriétaires réduisent ainsi l’impact potentiel d’un orage de grêle, souvent localisé sur une bande de quelques centaines de mètres. La probabilité que l’intégralité de la production soit détruite par un même orage de grêle est ainsi réduite. Il s’agit d’une forme d’auto-assurance.

 

Pour se protéger physiquement contre un fléau qui détruit intégralement chaque année, 10 à 20% du vignoble, l’Argentine a équipé ses vignes de filets de protection, notamment pour ses terroirs et parcelles les plus qualitatifs.

 

Deux types de filets existent, un type qui couvre les vignes par le haut et qui nécessite la pose de piquets et d’une toile épaisse, et un autre, plus léger et moins onéreux, qui emprisonne la végétation de part et d’autre du rang.  

Cependant des inconvénients existent. Ainsi, les filets en hauteur auraient pour conséquence de réduire la lumière solaire de 15 à 20%, ce qui n’est pas le cas pour les filets amovibles qui sont quant à eux inefficaces pour les vignes en pergola (système de conduite du vignoble en hauteur, traditionnel en Argentine, qui permet de protéger les raisins du soleil et de ne pas avoir besoin de se baisser pour vendanger). Malgré tout, le coût reste élevé pour ce type de protection. 



Liens :
Baisse des produits phytosanitaires en 2015
Video : lutter contre les TMS lors de la taille de la vigne
Le dépérissement des vignes inquiète la filière viticole
La viticulture mondiale affectée par les tremblements de terre

Lire les autres sujets

Tous vos EPI: masque phyto, gants... sur notre boutique !

Agrisur Boutique EPIAgrisur Bourique EPI

Quelques entreprises partenaires

;      Centre d'observation catastrophes naturelles

suivez-nous :      facebook                           Twitter

Abonner-vous : Flux RSS